La voix des Porte-Peste, 1382

Lieu de partage et d'échanges de La Compagnie des Porte-Peste, 1382. Reconstitution historique et histoire vivante...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Danses macabres, Triomphes de la mort etc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gérault d'Armagnac
Admin
avatar

Messages : 183
Date d'inscription : 19/06/2012
Age : 644
Localisation : Près de VIENNE -38-

MessageSujet: Danses macabres, Triomphes de la mort etc   Ven 24 Avr - 22:05

Source : http://www.danses-macabres-europe.org/index.php?rub=accueil

La légende des 3 morts et des 3 vifs
La légende ou « Dit » des trois Morts et des trois Vifs est apparue au XIVe siècle et sa représentation picturale est encore assez fréquente en France. On en dénombre une petite centaine. Ils ont été réalisés de façon indépendante, mais peuvent parfois être associés à la Danse macabre, comme c'est le cas à Kermaria-en-Isquit, à La Ferté-Loupière et à Meslay le Grenet.
C'est l'histoire de trois jeunes seigneurs qui partent faire une partie de chasse. Mais à l'occasion de cette promenade, que voient-ils surgir devant eux ? Trois cadavres qui sortent d'un cimetière.
Ces trois morts vont prendre la parole à tour de rôle pour reprocher à ces trois seigneurs leur vie dissipée, frivole et insouciante. Ils expliquent que les beaux habits, c'est très joli mais éphémère car en terre ils pourriront ; que s'amuser c'est bien, mais qu'il serait grand temps pour eux de mieux se conduire et faire des bonnes actions car c'est la seule façon de gagner le paradis. Nos trois jeunes gens saisis d'effroi parlent de repentir. Dans ce Dit, nous avons les paroles de sagesse, d'avertissement et d'espérance directement chrétienne en vue de gagner le paradis.
Le premier texte de cette histoire moralisatrice se trouve chez Beaudouin de Condé, dans un livre de Marie de Brabant, daté de la toute fin XIIIe siècle. On connaît plusieurs versions de ces textes : Beaudouin de condé, donc et puis Nicolas de Margival et trois anonymes dont le plus répandu se trouve dans les éditions de Guyot Marchant et de Vérard qui ne sont pas rares dans nos bibliothèques.
La majorité des iconographies peintes dans les églises date de la fin XVe et début XVIe siècles. Les textes, très longs en littérature, ne sont pas transcrits en entier sur ces peintures ou fresques mais sont la plupart du temps résumés sous forme de phylactères ou de quelques lignes de texte. Ils se résument ainsi, une sentence écrite en français ou en latin : "Ce que vous êtes, nous l'avons été, ce que nous sommes, vous le serez".
On les observe surtout en France ainsi que nous l'avons dit, mais aussi un peu partout ailleurs en Europe.
Nous avons placé l'iconographie dans l'album photos ci-dessous bien que la chronologie ne soit pas respectée puisque ces peintures sont postérieures aux Danses macabres.


Dernière édition par Gérault d'Armagnac le Sam 25 Avr - 6:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gérault d'Armagnac
Admin
avatar

Messages : 183
Date d'inscription : 19/06/2012
Age : 644
Localisation : Près de VIENNE -38-

MessageSujet: Re: Danses macabres, Triomphes de la mort etc   Ven 24 Avr - 22:05

Prémices

Jean le Fèvre
Jean le Fèvre est né vers 1325 en Picardie. Il était procureur au parlement et mourut vers 1387. Son œuvre comprend vingt-six mille vers et il était déjà connu et apprécié de son vivant. Il écrit en 1376 le Respit de la mort après avoir échappé à une grave maladie et l’on lit à partir du vers 1375 :
"Toutes gens, toutes nations
Par toutes obligations
Y sont liés dès leur naissance
Je fitz de macabre la danse 
Qui toutes gens mène à la tresse (danse)
Et à la fosse les adresse…"
Ce qui signifie peut-être que Jean le Fèvre a écrit les vers de la Danse macabre et plus sûrement que le terme Danse macabre était connu à cette date de 1376 puisqu’il ne s’explique pas davantage sur l’expression.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gérault d'Armagnac
Admin
avatar

Messages : 183
Date d'inscription : 19/06/2012
Age : 644
Localisation : Près de VIENNE -38-

MessageSujet: Re: Danses macabres, Triomphes de la mort etc   Ven 24 Avr - 22:07

Gautier de Coincy
C’est un poète bien pieux et bien moral qui meurt sans doute en 1236. On est frappé dans l’ensemble de ses vers  pour son amour et sa dévotion pour la Sainte Vierge. Dans son œuvre, nous nous arrêterons quelques instants au De la misère d’homme et de femme et de la doutance qu’on doit avoir de mourir. Ce religieux poème est en fait une oraison à Notre-Dame et Gautier de Coincy nous conseille d’honorer et d’aimer la Vierge Marie plus que le siècle où nous vivons, ainsi que de la prier pour qu’elle nous assiste.
"Laissons ce siècle qui amaigrit le corps et l’âme ; Mort a un glaive qui tue tous. Mort engage des tournois où il n’y a pas de rançon mais tous sont pris".
Et notre auteur continue au vers 220 :
"Mort engloutit, l’empereur et le pape…
Que vaut hautesse, que vaut honneur, que vaut richesse…
Bon mangier et bon boires…
Que puants vers le mangeront
Cervelle et oil le suceront".
L’œuvre comprend huit cent neuf vers. C’est donc dans l’ensemble un éloge à Notre-Dame, mais le premier quart s’inscrit dans la thématique macabre du XIIIe siècle et plus précisément du contemptus mundi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Danses macabres, Triomphes de la mort etc   

Revenir en haut Aller en bas
 
Danses macabres, Triomphes de la mort etc
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Prières pour l'heure de la mort...
» Méditation de Powa pour le moment de la mort
» Prières pour les morts ou pour faire face à la mort
» Daniel est mort
» La préparation du mort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La voix des Porte-Peste, 1382 :: Section publique :: Histoire Vivante-
Sauter vers: